Ne pas confondre burn-out et fatigue passagère

 

Notre vie moderne de nos jours rend nos journées intenses et chargées. 

Nous devons faire face à de nombreuses obligations parfois complexes.

Certes nous travaillons moins que nos ailleux, nous sommes moins présents sur le lieu de travail, le travail en lui-même est différent, mais plus exigent, plus pointu, plus vite, sans compter que l’environnement personnel et familial est plus stressant par les obligations auxquelles il faut faire face, les échéances, les trajets et embouteillages.

Donc partir en vacances, se reposer, se déconnecter, sont attendues avec impatience parfois.

Quelques jours suffisent très souvent à obtenir un état de décontraction, de mieux être et vider temporairement le mental.

C’est une période pour prendre de bonnes résolutions pour le retour des vacances, se recentrer sur soi.

Oui le Burn out n’est pas à prendre à la légère, toutes ces bonnes résolutions que l’on prend pendant les vacances, sont valables pour un stress passager, qui n’est pas au plus profond de soi, il est bien plus complexe que ça.

Se déconnecter, s’entourer de ses proches, faire des activités, prendre soin de soi pendant ses vacances, tout cela est très bien, et moi-même je le préconise.

Mais quand on est dans un Burn out avancé cela ne suffit pas

Le Burn out est un épuisement profond, généré par du stress émotionnel installé devenu chronique, c’est bien plus qu’une fatigue ou lassitude. Il a plusieurs facteurs de contextes différents, provenant du contexte familiale ou professionnel, des fois les deux et certaines personnes le vivent différemment plus ou moins intensément.

Le Burn out nécessite une action adaptée

Donc les vacances ne vont pas résoudre les causes, quelles-quelles soit, de n’importe quel environnement qu’il soit.

Même si les vacances dépaysent, un temps, permet d’évacuer le mental, tout n’est que temporaire, il reviendra toquer à la porte très rapidement.

Le Burn out demande une action profonde une analyse de leurs provenances, les comprendre en prendre conscience pour changer un état d’être, changer des situations négatives installées depuis un certain temps que l’on ne voit plus parce qu’on vit avec tout simplement. Il n’y a que l’intervention d’un thérapeute, une personne extérieure à soi pour les faire ressortir et les mettre en lumière.

Les soutions d’un thérapeute peut vraiment aider à identifier les points, les zones enfouies, pour modifier la routine qui s’est installée et que l’on ne voit pas.

Mon approche tient compte de cela, mais je vais plus loin dans mes coachings.

Non seulement je vais tenir compte de tout ce que je viens de décrire, mais je vais le faire conscientiser par un apprentissage, une information plus poussée, pour modifier, changer toute la façon d’être de la personne, aller réveiller l’étincelle endormie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.